Qu’est ce que les opérations d’arbitrage ?

 

Nous allons vous présenter le principe d’arbitrage sur le marché du FOREX. Ce procédé consiste à tirer avantage d’un écart des cours sur deux places de marché. Ainsi, nous allons aborder les conditions nécessaires de mise en place d’une opération d’arbitrage par les biais d’exemples concrets.

Dans les secteurs financiers et économiques, notamment, sur le marché du FOREX, le principe d’arbitrage réside dans la combinaison d’opérations financières pour effectuer un bénéfice via un éventuel écart des cours sur des marchés différents.

L’on nomme la personne qui a recours à cette technique un « arbitragiste ». Ce dernier peut être une banque ou encore une société de courtage. Les instruments financiers concernés, par le principe d’arbitrage, sont  généralement : les obligations, les actions, les devises, les matières premières et les produits dérivés.

Dans le cas où les cours du marché n’offrent pas la possibilité de réaliser des bénéfices en tirant avantage d’un écart de cours, on dit que le marché est sans arbitrage. C’est ce qu’utilise un pays souhaitant créer un équilibre économique.

Afin qu’une opération d’arbitrage puisse se réaliser, 1 des 3 conditions suivantes doit être remplie :

1. Un même actif n’a pas, sur des différents marchés, la même valeur.

2. Deux actifs, qui présentent un flux similaire de trésorerie, n’ont pas, sur le marché, la même valeur.

3. Dans le cas où l’on connaît à l’avance le cours à venir d’un actif, ce dernier ne peut pas être utilisé pour une transaction effectuée le jour même. L’actif peut aussi t être tradé au rabais à un taux sans intérêt.

Une opération d’arbitrage ne correspond  pas seulement à effectuer l’achat d’un produit sur une place et à réaliser sa vente sur une autre ultérieurement. Ces opérations doivent être effectuées simultanément dans un souci de gestion du risque et afin d’éviter qu’un changement de prix d’une place ait lieu avant la fin de la transaction. Habituellement, on ne peut le faire que via les transactions réalisées de manière électronique.

Admettons un cas simple : Un produit  d’un prix X est vendu à un prix Y sur un marché quelconque alors qu’il devrait être vendu au même prix sur un autre marché. Par exemple, un investisseur se rend compte que le prix d’achat du blé est moins cher dans une région rurale qu’en ville. Cet investisseur sera séduit à l’idée d’acheter du blé dans cette région rurale pour le revendre par la suite dans une autre région à un prix supérieur. Toutefois, dans ce type d’opération d’arbitrage, les coûts relatifs au transport de la marchandise, aux risques éventuels et à son stockage ne sont pas pris en compte. Une véritable opération d’arbitrage induit que celle-ci ne présente aucun risque.

Afin de vous aider à comprendre ce qu’est une opération d’arbitrage, nous allons vous fournir un exemple concret d’arbitrage sur le marché du  FOREX. Admettons que les taux de change à Tokyo (après les frais de change) correspondent à 1000 ¥= 12 US Dollars= 6£, tandis qu’à Brighton, 5£ = 10 US Dollars = 1000¥. En convertissant ces 1000¥ en 12 US Dollars à Tokyo, puis ces même 12 US Dollars à Brighton en 1200¥, un gain de 200¥ est réalisé. Notons, toutefois, que ce type d’arbitrage est trop simple pour qu’il se reproduise aussi grossièrement dans la réalité.

Nous espérons que vous avez assimilé ces nouvelles connaissances et que vous êtes prêts à les utiliser sur le marché du FOREX.

 
 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment